Sélectif dans sa démarche – après une phase de pré-sélection en jury interne, une due-diligence intense en 3 étapes se clôturant par un jury externe -, seul 3 à 7% des projets reçus sont sélectionnés. Ainsi, la sélectivité de son processus vous garantis des dossiers de qualité, à forte rentabilité.

Au-delà des rendements espérés, Investir dans une startup ou une PME offre des avantages fiscaux non négligeables: réduisant de fait les pertes liées à l'investissement.

Ainsi déduisez 18% des montants investis en IR PME 2015 et jusqu'à 50% en ISF 2015. Demandez une simulation détaillée



 

IR PME 2015

ISF PME 2015

Réduction d’impôt maximale

18% des sommes souscrites au capital des sociétés :

  • 50.000€ (personne seule), pour une réduction d’impôt de 9.000€
  • 100.000€ (couple marié ou pacsé ayant une imposition commune), pour une réduction d’impôt de 18.000€

50% des sommes souscrites au capital de sociétés :

  • 90.000€, pour une réduction d’impôt de 45.000€

 

Date limite

31 décembre de l’année fiscale en cours

15 Juin de l’année fiscale en cours

Investisseur

  • Etre assujettis à l’Impôt sur le Revenu / Impôt sur la Fortune
  • Conserver les parts souscrites pendant une durée minimale de 5 années
  • Etre une personne physique, souscrivant au capital d’une société non-cotée
  • Etre domicilié fiscalement en France

Êtes-vous éligible?

  • Avoir entre 2 et 250 employés (salariés ou mandataires sociaux en possession d’un contrat de travail) à la date de clôture de l’exercice suivant la souscription
  • CA<=50 millions d’€uros
  • Un Bilan<=43 millions d’€uros
  • La société est soumise à l'impôt sur les sociétés dans les conditions de droit commun ou y serait soumise dans les mêmes conditions si l'activité était exercée en France
  • La société a son siège social dans un Etat membre de l'Union européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ayant conclu avec la France une convention d'assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales
  • Exercer exclusivement une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale, agricole, à l'exception des activités suivantes :
  • activités procurant des revenus garantis en raison de l'existence d'un tarif réglementé de rachat de la production,
  • activité financière (sauf entreprise solidaire),
  • activité de gestion de patrimoine mobilier,
  • activité immobilière (sauf entreprise solidaire),
  • activité de production d'énergie solaire.
  • Respecter le plafond communautaire des aides de 200 000 euros sur 3 exercices fiscaux. Pour certaines PME, en amorçage, démarrage ou d'expansion, ce plafond communautaire est fixé à 2,5 M€ par période de douze mois. Egalement, aucun plafond ne s'appliquera en cas de souscriptions au capital d'entreprises solidaires effectuées à compter du 1er janvier 2013

 


Découvrez les opportunités d'investissements en PME

Faites fructifier vos revenus tout en baissant votre base fiscale et vos impôts



Dans sa démarche, au delà dela forte sélectivité des entreprises sélectionnées, d'autres critères (la liste n'étant pas exhaustive, merci de contacter investir@Hoolders.com pour des compléments)
(i)Un horizon d'investissement de 5 annés en moyenne afin de préserver les intérêts fiscales;
(ii) Un ROE net de base de 11%, soit x 1.8 à échéance 5 ans. Ci-dessous un exemple considérant un investissement de:


40.000€ en actions


40.000€ en obligations


L'investissement dans des parts de sociétés est soumis à de forts risques de liquidités et de perte en capital (-100%).
Nous vous invitons à étudier prudemment et raisonnablement les entreprises avant d'y investir


Source:

(1) APCE

(2) Legifrance